GRP 2019 – Tour des Cirques / Tour des lacs / Tour du Néouvielle

Un rapide retour sur un long weekend pyrénéen ! Cette année nouveau challenge trail pour s’attaquer au fameux GRP (Grand Raid des Pyrénées – https://www.grandraidpyrenees.com/fr/) .

Nous étions 3 membres actifs d’Air 3 et un ancien membre à l’origine de l’asso, Greg, à se lancer dans l’aventure : Guillaume et David sur le 80km du Tour des Lacs, Nicolas et Greg sur le 43km du Tour de Néouvielle, et Job sur le 120KM du Tour des Cirques.

Arrivés la veille pour la récupération des dossards et la fameuse pasta party à la salle des fêtes . Nous y avons croisé Maxime Cazajous inscrit sur le 120km (en bleu de dos sur la photo) , l’occasion de se souhaiter une bonne course 😉

Dream team à la récupération des dossards
pasta party !

Les départs se sont enchaînés du vendredi matin (8h pour le Tour du Néouvielle, 10h pour le Tour des Cirques ) au samedi matin (5H pour le Tour des Lacs).

Vendredi 5H30 du matin, petit déjeuner pour Greg et Nico, et un peu plus tard Job, protéines (Oeufs, jambon) et un bon muesli yahourt ..;, ensuite 1er départ du 43KM de L’office de Tourisme de St Lary. Greg et Nico sont prêts malgré l’appréhension d’affronter une si longue distance en montagne. On croise quelques connaissances sur le départ (Cyrille notamment). Départ du 43km à l’heure, pas de rush pour les premiers, ça déroule, les 1400 concurrents sont partis pour affronter le Néouvielle.

Greg et Nico concentrés avant le départ
Départ du 43km

Direction Vielle-Aure pour Job qui prend la navette pour Piau pour le départ du 120Km à 10H. Rencontre heureuse avec Ludovic, coureur rencontré lors de la dernière étape de l’aneto sous un orage de grêle. On se retrouve dans le même bus pour Piau histoire de se raconter nos précédentes aventures.

Inside du Tour des Cirques par Job

Profil de la course

Etape 1 : Piau – Piau

Je vais essayer d’être concis mais la course est tellement longue que ce sera difficile …;-) ; Départ donc de Piau à 10h où on attaque direct par une longue montée de + de 750M de D+ poursuivie par une descente du même déniv négatif. Je suis avec Ludovic, on a 25 minutes d’avance au point de passage de Piau par rapport au roadbook calé sur une course de 24H. David et Guillaume ont juste le temps de nous revoir partir pour la prochaine étape, direction Gèdre par le port de Campbiell.

Au départ de Piau avec Ludovic
Montée de Piau

Etape 2 : Piau – Gèdre

On commence à se mettre dans le rythme de la course. Nouveau bloc de deniv positif de 770M pour atteindre le Port de Campbiell. Il fait super beau, pas encore trop chaud car le vent nous rafraîchi. Jamais eu l’occasion de faire autant de montée en une traite…, ça pique mais on avance; On arrive à Gèdre avec une avance de 30min. On est large par rapport à la barrière horaire. Pâtes et soupe à Gèdre. on y passe une bonne vingtaine de minute avant de repartir pour une longue boucle via le Lac de Gloriettes, le refuge des Espuguettes et Gavarnie.

Etape 3 : Gèdre – Gèdre

Une boucle de 7H30 de course qui comprend plus de 2000 M de D+ sur 27km. Ça commence à être du costaud, la première partie est très pentue, on avance moins vite…, les paysages sont magnifiques, à refaire en rando cool, on s’hydrate bien et on fait de bonnes pauses aux ravitaillement; On se suit avec Ludovic, il est plus rapide que moi mais il m’attend aux ravitos ce qui permet de faire la course ensemble. Belle descente sur Gavarnie au couché du soleil, on avance. Départ de Gavarnie,joli village, les touristes et bénévoles nous encouragent, les frontales sont sorties. Une bonne montée nous attend. On arrive enfin sur Gèdre avec du retard sur le plan initial, 35 min de plus…, c’était à prévoir.

Gavarnie

Etape 4 : Gèdre – Luz Saint Sauveur

Pas de grosses difficultés sur cette étape de 12km avec 700m de D+, un petit col à monter dans la nuit. On passe donc la moitié du parcours sans problème majeure. Arrivés à Luz avec Ludo vers 00H50 le retard s’accentue (+1H10), on s’offre une longue pause. Ostéo, Podo…, malheureusement pas de douche. Mais l’occasion de se changer complètement sur la base vie. De nouveau au sec (ma poche de camel s’est vidée dans mon sac…), on repart après 1H30 de pause, presque frais pour affronter la deuxième partie de nuit qui sera uniquement de la montée vers Barège.

Etape 5: Luz – Refuge de la Glère par Barège

Partis vers 2H30 du matin de Luz on arrive 2h après sur Barège, 884m de D+ pour 8km c’est un gros morceau mais on s’attend à un autre mur entre Barège et le Refuge de la Glère. Finalement, c’est long mais pas trop technique, chemin assez large et montée assez régulière. J’ai perdu Ludo, je suis avec deux locaux et un parisien. On monte en discutant, tout va bien. La fatigue est présente mais on avance. On atteint le refuge de la Glère vers 7H00 du matin, le jour se lève tranquillement, c’est un très bel endroit, le refuge est magnifique avec un lac en contre-bas. Finalement, Ludo avait 10 min d’avance, on se retrouve au ravito. Soupe chaude, il fait plus frais, la veste est remise. Après 20 min, on repart pour la partie redoutée…

Etape 6 : Refuge de la Glère – Cabane d’Aygues

A la vue du profil, on sait que ça va faire mal, il nous reste 4 pics à faire, dont 3 sur cette étape. La fatigue n’aidant pas, on peste assez vite du terrain, caillasse, descente, montée, l’organisme souffre. Le soleil chauffe rapidement, à 09H00 on a déja chaud. On croise pas mal de randonneurs qui nous donnent du baume au coeur; Il faut s’accrocher, si on arrive à Aygues, on aura fini les difficultés et on devrait pouvoir terminer cette longue épreuve; On arrive à Aygues un peu après 11H00, après 4h de marche, pour faire 8km et 730m de D+. La partie la plus longue et dure que nous ayons fait jusqu’à maintenant. Le retard s’est accentué, 6H…, on ne pense plus au chrono mais finir…

Levé du soleil sur la vallée

Etape 7 : Aygues – Merlans

Partis de Aygues après 15min de pause, eau fraîche, quelques Tuc, on se reprend 400m de D+, il est temps que ça se termine; J’ai pas de crème solaire, il doit faire plus de 30°C, il parait qu’après c’est du chemin roulant. Bon, je dois dire que c’est moins dur que la précédente mais il ya de la pierre encore et ça use; la deuxième partie qui nous approche du merlans est effectivement moins caillouteuse mais les jambes font mal et mentalement c’est dur de courir. Donc on marche…., on arrive finalement à Merlans vers 14H00. Retour à la vie, réseau, le temps d’appeler Amélie et Greg pour leur dire qu’on va y arriver. L’émotion commence à monter, on sait maintenant qu’on terminera. Ça fait 28H00 qu’on court, je propose à Ludo de ne pas tarder, on repart 15 min après avoir fait le plein. On se dit que si on a des portions roulantes on essaiera de courir;

Etape finale : Merlans – Vielle Aure

D’après un bénévole on a 1,5km de montée avec 200m de D+ et ensuite 12,5KM de descente. Effectivement, on arrive au col du Portet après 1,5km, le terrain devient plus plat, Ludo est devant, il est montée rapidement. Sur la partie roulante je ne le vois plus, je me décide à courir, c’est dur, ça tire, mais qu’on marche ou qu’on court la douleur est la même, autant courir ça durera moins longtemps. Je vois le Plat d’Adet sur la droite, je rappelle Greg pour ajuster l’heure d’arrivée à 16H30, il devrait être avec Nico à notre passage à Soulan. Je cours, j’arrive à faire 7min au kilo, un exploit 😉 , je remonte quelques concurrents et je fini par rejoindre Ludo un peu avant Soulan. On se motive pour continuer sur notre élan. A Soulan, Greg et Nico sont sur la route, génial de les voir, petite photo, rafraîchissement dans la fontaine et c’est parti pour encore 4 ou 5 km de descente; On ne s’arrête plus, on croise le premier panneau qui indique arrivée à 2km (je pensais qu’il en restait 1…), on continue de courir, dernière photo au panneau du 1km. Longue course le long de la rivière et arrivée sous l’applaudissement des spectateurs de Vielle Aure, l’aventure se termine avec Ludo, génial de faire une course aussi longue à deux, ça me rappel l’Aneto avec Guillaume l’année dernière. On termine en 30H22, 103 et 104ieme place avec des sourvenirs pleins les yeux, plus qu’une course, une expérience ! http://chrono.geofp.com/grp2019/v4/build/#/runner/357739 et http://chrono.geofp.com/grp2019/v4/build/#/runner/364284

Arrivés à Soulan, avec Greg et Nico qui nous accompagnent

Prologue

Après l’arrivée, la pression retombe…, et le contrôle de la douleur ne se fait plus vraiment. Ludo me propose une douche dans son camping car et Greg et Nico un bonne bière fraîche pour arroser cette arrivée et leur arrivée la veille sur le 43KM du Tour du Néouvielle. Il nous reste plus qu’à attendre Guillaume et David qui sont en course sur le Tour des Lacs. Je pense que je vais aller faire une petite sieste en attendant leur arrivée 😉 ;

Brunch le Dimanche avec tout le monde !

Classement Final

Classement GRP 2019

Nom/prénomCourseTempsClassement GénéralClassement CatégorieLien geofp
Greg KislingTour du Néouvielle9h37810174 V1HGreg sur geofp
Nicolas CoteTour du Néouvielle8h26509228 SENico sur Geofp
Guillaume CardouatTour des Lacs15h4416582 SEGuillaume sur geofp
David BoilTour des Lacs17h35355178 SEDavid sur Geofp
Job HerpinTour des Cirques30h2210242 V1HJob sur Geofp

Gallerie Photos

2 thoughts on “GRP 2019 – Tour des Cirques / Tour des lacs / Tour du Néouvielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *