La Directissime 33Km – Puy de Dôme (1800 m D- ; 700 m D+). – par Anna

La Directissime (Grand Trail de Clermont-Ferrand) :  33 km au départ du sommet du Puy de Dôme (1800 m D- ; 700 m D+).

https://trail-clermont.fr/courses/

La gestion de cette course est totalement inédite pour moi vu le profil atypique. Difficile de me fixer un objectif de temps, difficile d’anticiper la réaction de mon corps à toutes ces descentes et à un nombre de km que je n’ai pas franchi depuis 6 mois. Je suis donc partie avec pour consignes au feeling et tenter de tout donner dès le début quitte à devoir en payer le prix sur la fin. Consciente de la chance de pouvoir porter un dossard en ce moment, j’ai envie d’en découdre et de prendre des risques !

Départ
Après l’ascension du Puy…en funiculaire (tellement plus facile !), nous avons le temps de contempler la superbe vue à 360° sur l’Auvergne avant le départ qui est donné à 10h30 alors qu’il fait déjà bien, bien chaud. Après 1 km de plat qui permet d’allonger la file de coureurs (et de tester la course avec port du masque), nous entamons la 1ère descente. 5km de sentiers peu techniques que le troupeau (le bruit et la poussière que nous provoquons m’évoque plus ça qu’un défilé d’athlètes) dévale à toute allure.
S’en suivent des alternances de plutôt courtes mais raides montées, de plutôt tendres mais longues descentes et de plutôt rares mais cassants plats, sous un soleil constant bien assommant. Les paysages sont tout aussi variés et très sympas !

Première partie de course
Les deux premières heures tout se passe plutôt bien malgré diverses contractures devenues assez habituelles. Je me sens bien dans les relances (merci le fractionné d’Air3 !), je perds moins de temps et d’énergie qu’avant dans les montées et je me sens vraiment à l’aise dans les descentes. Mais… je me sens en « surrégime », avec l’impression de courir au-dessus de mon niveau. J’ai quand même envie de tenter de maintenir le rythme et me dis que si je tiens comme ça jusqu’au 23è je pourrais finir au mental. Mental qui sauve souvent mes courses pas assez préparées !

Deuxième partie course
Au ravito du 23e km on me dit que je suis 10e femme. Un verre d’eau fraiche et je repars avec un seul objectif : conserver ce top 10. Mais la reprise est difficile. Avoir atteint ce 23e km qui était comme l’étape à atteindre en surrégime et, pour la première fois viser un classement, même s’il n’est pas un podium, sabote mon mental. J’ai chaud, j’ai soif, j’ai des frissons alors que je bois sans arrêt et je n’ai plus l’habitude de courir plus de 2h !
Pour compléter mon coup de mou, un mur que j’avais complètement sous-estimé en regardant le tracé se tient entre le 25è et le 27è km et vient bouleverser la perception des km qui défilaient vite en descente. Mais ce mur aura cassé d’autres coureurs et une fois passé, même si je me sens à court total de jus, mes cuisses, elles, sont toujours en forme et me permettent de doubler des coureurs et coureuses.

Une dernière descente bien raide me permet d’en rattraper encore et de finir de me former des cloques aux orteils. Restent 2 km de plat qui me semblent interminables. Sur la longue ligne droite d’arrivée je reste cachée derrière le coureur de devant pour éviter que le photographe capture mon visage crispé !

L’arrivée en 3h49 – 5ième féminine et 4ieme Senior!
Finalement j’aurais tenu ce qui me semblait être du surrégime pendant les 3h49 de course malgré un mental moins coriace que d’habitude mais grâce à un format de course qui m’a malgré tout beaucoup plu et bien convenu !

Je retiendrai de cette course : que même un mental plutôt solide s’entraîne lorsqu’on veut se pousser dans ses retranchements sur plusieurs heures, que je vais devoir m’habituer à porter des sandales pendant 2 semaines après chaque trail à cause des ampoules que je n’arrive pas à éviter, que les descentes c’est le pied (c’est le cas de le dire) et que les montées en funiculaire c’est pas mal non plus !

https://www.trail-clermont.fr/wp-content/uploads/2020/09/CLT-GTC20-33KM-SOLO.pdf

Anna.

A

One thought on “La Directissime 33Km – Puy de Dôme (1800 m D- ; 700 m D+). – par Anna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *